Laboratoire d'analyse des mutations politico-juridiques, économiques et sociales

Appel à contribution

N° 14  - JUIN 2020 - ECHANGES

THÈME : DROITS DE L’HOMME ET POLITIQUES PUBLIQUES EN AFRIQUE

Quelle évaluation peut-on faire aujourd’hui du respect et de la promotion des droits de l’homme en Afrique cinquante ans après les indépendances et plus de vingt-cinq ans après l’engouement démocratique des années 1990 ? Les politiques publiques mises en œuvre s’inscrivent-elles réellement dans la dynamique d’une garantie et de la promotion de la réalisation des droits fondamentaux de l’être humain (droit à la santé, à l’éducation, au logement, à un environnement sain, à la justice, à la sécurité, etc.) ? Quelles politiques publiques pour la réalisation des droits de l’homme en Afrique ? Telles sont les questions essentielles qui doivent orienter notre « expérience de pensée » aujourd’hui selon les termes d’Alain Renaut dans un contexte où, soucieux du bien-être de leurs populations et sensibles aux défis écologiques de plus en plus pressants, le monde contemporain en général et les États africains en particulier travaillent à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques censées refléter les meilleurs intérêts de leur peuple.

Le thème «Droits de l’homme et politiques publiques en Afrique» est d’abord une invitation à l’analyse des actions publiques déployées sur le continent africain dans le sens de la protection et de la réalisation des droits de l’homme. Ensuite, il constitue aussi pour nous une aubaine pour revisiter et questionner ces droits, pour apprécier leur applicabilité réelle afin d’en déceler les éventuelles limites dans un environnement mondial où la négation de l’humanité de l’autre, la paupérisation grandissante de la population, bref le déni du droit à une vie décente semblent être le lot quotidien de milliers d’individus. Le climat du déni de reconnaissance des droits de l’homme a été favorisé par la montée d’une culture de l’indifférence vis-à-vis du sort de l’autre. Face à cette situation, ce sont la pertinence et l’adaptabilité des actions publiques déployées par les gouvernants en faveur de la protection des droits humains qui sont mises à rudes épreuves. Dans cette atmosphère, les politiques publiques ne peuvent être exemptes de critiques puisqu’elles sont le canal extérieur par lequel les pouvoirs publics œuvrent au bien-être de leurs populations. Ce thème constitue enfin un cadre idéal d’esquisses des pistes de propositions susceptibles d’aider les États africains dans la conception et la réalisation des politiques publiques dont la visée reste pour l’essentiel la promotion et la défense des droits humains.

Le thème pourra être appréhendé sous plusieurs angles :

- La dimension normative des droits de l’homme

- Les politiques publiques de promotion et de réalisation des droits de l’homme (quelles politiques publiques pour la réalisation des droits de l’homme en Afrique?)

- Etc.

Les propositions de contributions pour instruction et éventuelle publication sont attendues au plus tard le vendredi 28 février 2020. C’est un délai de rigueur.

Se conformer rigoureusement aux instructions contenues dans la ligne éditoriale jointe.

Échanges est une revue scientifique à comité de lecture de l’Université de Lomé. Elle est enregistrée au CAMES. Elle publie des articles et présentation d’ouvrages dans les domaines de la Philosophie, de la Littérature et des Sciences humaines (Sociologie, Anthropologie, Ethnologie, Géographie, Histoire, Droit, Économie, Éducation, Psychologie, Études religieuses, Communication…). Pour son quatorzième numéro à paraître en juin 2020, la Revue Échanges lance un appel à contribution sur le thème : DROITS DE L’HOMME ET POLITIQUES PUBLIQUES EN AFRIQUE

Contributions attendues : articles multidisciplinaires

Adresse de soumission:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Date limite des soumissions : 28 février 2020 (Date non- négociable).

Frais d’instruction : L’envoi de toute contribution doit être accompagné de l’envoi des frais d’instruction (20000f) par tout moyen de transfert de fonds à l’une des adresses suivantes:

Monsieur Iba Bilina BALLONG, Université de Lomé, 01 BP 1515 Lomé 01 Togo, Tel (00228)90063972.

Monsieur Bilakani TONYEME, Université de Lomé, 01 BP 1515 Lomé 01 Togo, Tel(00228)

Les informations relatives à l’envoi des frais doivent être envoyées exclusivement par mail à l’adresse de la revue en vue de faciliter leur enregistrement. Ne pas négliger de le faire même si l’information est envoyée par le réseau de transfert.

Optez par ordre de préférence pour les moyens suivants d’envoi : WARI, RIA, Moneygram. Si vous voulez envoyer par Western union ou Ecobank Xpress Cash pour un retrait au guichet automatique de Ecobank, alors envoyez uniquement au second correspondant (Monsieur TONYEME Bilakani) : le premier étant bloqué sur Western union. Aucun autre moyen que ceux cités ne doit être utilisé sans l’accord préalable de la revue.

Il est important de lire attentivement la ligne éditoriale jointe à cet appel pour en conformer la contribution avant de l’envoyer. Aucune contribution ne sera reçue si elle ne respecte cette ligne éditoriale.

NB: Aucune communication entre la revue et les auteurs ne se fait ni par téléphone, ni par SMS ou par des intermédiaires (sauf cas très exceptionnel !).Pour toute information (à transmettre ou à demander à la revue), envoyez exclusivement un mail à l’adresse de la revue indiquée ci- dessus.