Laboratoire d'analyse des mutations politico-juridiques, économiques et sociales

Ligne éditoriale

Échanges est une revue de la Faculté des Sciences de l’Homme et de la Société (FSHS) de l’Université de Lomé (Togo). Revue papier et numérique en français et en anglais, Échanges est conçue comme un outil de diffusion de la production scientifique en philosophie, littérature et sciences humaines. Cette revue universitaire à comité scientifique international se veut un lieu de recherche pour une approche interdisciplinaire, de croisement d’idées afin de favoriser le franchissement des frontières disciplinaires. Elle veut œuvrer à l’ouverture des espaces de connaissance en posant des passerelles entre différents domaines du savoir. C’est ainsi qu’elle met en dialogue les sciences humaines, la littérature et la réflexion philosophique et entend garantir un pluralisme de points de vues. La revue publie différents articles, actes de colloques, essais, présentation de livre, textes de référence originaux et inédits. Les textes envoyés pour publication dans la revue sont soumis à une instruction par les pairs. Les manuscrits, pour être recevables par l’administration de la revue, doivent respecter les normes suivantes :
 
Volume : La taille du manuscrit doit être comprise entre 5000 et 8000 mots. Il doit être écrit en Times New Roman, 11 points, interligne simple. Pour une présentation d’un livre, le volume doit être compris entre 1500 et 2500 mots.
 
Normes de rédaction
 
La revue Échanges ne peut recevoir une contribution si elle ne respecte pas les normes typographiques, scientifiques et de référencement (NORCAMES/LSH) adoptées par le CTS/LSH, le 17 juillet 2016 à Bamako, lors de la 38ème session des CCI. Nous citons in extenso une partie du point 3 de ces normes à l’attention de tous les auteurs.
 
3. DES NORMES ÉDITORIALES D’UNE REVUE DE LETTRES OU SCIENCES HUMAINES  
 
3.1. Aucune revue ne peut publier un article dont la rédaction n’est pas conforme aux normes éditoriales (NORCAMES). Les normes typographiques, quant à elles, sont fixées par chaque revue.  
 
3.2. La structure d’un article, doit être conforme aux règles de rédaction scientifique, selon que l’article est une contribution théorique ou résulte d’une recherche de terrain.  
 
3.3. La structure d’un article scientifique en lettres et sciences humaines se présente comme suit :  - Pour un article qui est une contribution théorique et fondamentale : Titre, Prénom et Nom de l’auteur, Institution d’attache, adresse électronique, Résumé en Français [250 mots maximum], Mots clés [7 mots maximum], Abstract, Keywords, Introduction (justification du thème, problématique, hypothèses/objectifs scientifiques, approche), Développement articulé, Conclusion, Bibliographie.  - Pour un article qui résulte d’une recherche de terrain : Titre, Prénom et Nom de l’auteur, Institution d’attache, adresse électronique, Résumé en Français, Mots clés, Abstract, Keywords, Introduction, Méthodologie, Résultats et Discussion, Conclusion, Bibliographie.  - Les articulations d’un article, à l’exception de l’introduction, de la conclusion, de la bibliographie, doivent être titrées, et numérotées par des chiffres (exemples : 1. ; 1.1. ; 1.2 ; 2. ; 2.2. ; 2.2.1 ; 2.2.2. ; 3. ; etc.).  
 
3.4. Les passages cités sont présentés en romain et entre guillemets. Lorsque la phrase citant et la citation dépassent trois lignes, il faut aller à la ligne, pour présenter la citation (interligne 1) en romain et en retrait, en diminuant la taille de police d’un point.
 
3.5. Les références de citation sont intégrées au texte citant, selon les cas, de la façon suivante :  - (Initiale (s) du Prénom ou des Prénoms de l’auteur. Nom de l’Auteur, année de publication, pages citées) ;  
- Initiale (s) du Prénom ou des Prénoms de l’auteur. Nom de l’Auteur (année de publication, pages citées).  
 
Exemples : 

- En effet, le but poursuivi par M. Ascher (1998, p. 223), est « d’élargir l’histoire des mathématiques de telle sorte qu’elle acquière une perspective multiculturelle et globale (…), d’accroitre le domaine des mathématiques : alors qu’elle s’est pour l’essentiel occupé du groupe professionnel occidental que l’on appelle les mathématiciens(…)».  
 
- Pour dire plus amplement ce qu’est cette capacité de la société civile, qui dans son déploiement effectif, atteste qu’elle peut porter le développement et l’histoire, S. B. Diagne (1991, p. 2) écrit : 

Qu’on ne s’y trompe pas : de toute manière, les populations ont toujours su opposer à la philosophie de l’encadrement et à son volontarisme leurs propres stratégies de contournements. Celles là, par exemple, sont lisibles dans le dynamisme, ou à tout le moins, dans la créativité dont sait preuve ce que l’on désigne sous le nom de secteur informel et à qui il faudra donner l’appellation positive d’économie populaire.

 - Le philosophe ivoirien a raison, dans une certaine mesure, de lire, dans ce choc déstabilisateur, le processus du sous-développement. Ainsi qu’il le dit : 

 
le processus du sous-développement résultant de ce choc est vécu concrètement par les populations concernées comme une crise globale : crise socio-économique (exploitation brutale, chômage permanent, exode accéléré et douloureux), mais aussi crise socio-culturelle et de civilisation traduisant une impréparation sociohistorique et une inadaptation des cultures et des comportements humains aux formes de vie imposées par les technologies étrangères. (S. Diakité, 1985, p. 105).  


3.6. Les sources historiques, les références d’informations orales et les notes explicatives sont numérotées en série continue et présentées en bas de page.

3.7. Les divers éléments d’une référence bibliographique sont présentés comme suit : NOM et Prénom (s) de l’auteur, Année de publication, Zone titre, Lieu de publication, Zone Éditeur, pages (p.) occupées par l’article dans la revue ou l’ouvrage collectif. Dans la zone titre, le titre d’un article est présenté en romain et entre guillemets, celui d’un ouvrage, d’un mémoire ou d’une thèse, d’un rapport, d’une revue ou d’un journal est présenté en italique. Dans la zone Éditeur, on indique la Maison d’édition (pour un ouvrage), le Nom et le numéro/volume de la revue (pour un article). Au cas où un ouvrage est une traduction et/ou une réédition, il faut préciser après le titre le nom du traducteur et/ou l’édition (ex : 2nde éd.).

3.8. Ne sont présentées dans les références bibliographiques que les références des documents cités. Les références bibliographiques sont présentées par ordre alphabétique des noms d’auteur. Par exemple :
 
Références bibliographiques  

AMIN Samir, 1996, Les défis de la mondialisation, Paris, L’Harmattan.
AUDARD Cathérine, 2009, Qu’est ce que le libéralisme ? Éthique, politique, société, Paris, Gallimard.
BERGER Gaston, 1967, L’homme moderne et son éducation, Paris, PUF.
DIAGNE Souleymane Bachir, 2003, « Islam et philosophie. Leçons d’une rencontre », Diogène, 202, p. 145-151. 4.
DIAKITE Sidiki, 1985, Violence technologique et développement. La question africaine du développement, Paris, L’Harmattan. »
 
Typographie française
 
- La revue Échanges s’interdit tout soulignement et toute mise de quelque caractère que ce soit en gras.
- Les auteurs doivent respecter la typographie française concernant la ponctuation, l’écriture des noms, les abréviations…
 
Tableaux, schémas et illustrations


 En cas d’utilisation des tableaux, ceux-ci doivent être numérotés en chiffre romains selon l’ordre de leur apparition dans le texte. Ils doivent comporter un titre précis et une source.
Les schémas et illustrations doivent être numérotés en chiffres arabes selon l’ordre de leur apparition dans le texte.
 
Soumission des manuscrits

Tous les manuscrits doivent être soumis uniquement par voie électronique à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tous les échanges entre le secrétariat de la revue et l’auteur se feront uniquement par internet, il importe donc de fournir un mail actif que l’auteur consulte très régulièrement et d’envoyer toutes les informations relatives au processus de publication des articles uniquement par mail (les SMS ne sont pas fiables !)
Les frais d’instruction de l’article sont de 20000f (23 euros) payables immédiatement au moment de l’envoi de l’article. À l’issue de l’instruction, si l’article est retenu, l’auteur paie les frais d’insertion qui s’élèvent à 30.000f (46 euros). Les frais d’instruction et d’insertion s’élèvent donc à 50.000f (69 euros). Les frais d’instruction sont payés à la réception de l’article et les frais d’insertion sont payés après l’acceptation de l’article pour publication. Le payement des frais d’insertion donne droit à un tiré à part. Si un auteur achète un exemplaire, les frais d’envoi sont à sa charge. Les frais de gravure des clichés, des schémas et l’expédition des tirés à part (pour ceux qui voudraient les avoir par la poste) sont à la charge des auteurs. Pour l’envoi des frais, se conformer aux informations contenues dans l’appel à contribution.
La revue Échanges publie deux numéros par an : juin et décembre. Chaque numéro est publié en 3 volumes : Philosophie, Littérature (langues, sciences du langage et communication) et Sciences humaines. Toute soumission doit parvenir au secrétariat de la rédaction 4 mois avant la publication du numéro dans lequel l’article pourra être inséré : soit au plus tard en fin février pour le numéro de juin et en fin août pour le numéro de décembre.

 Pour toute information, envoyez un mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou visitez le site du laboratoire éditeur : www.lampes-ul.net